• Doux rêve de mes nuits

      

    Doux fantasme de mes nuits

    Texte libre

    Doux fantasme de mes nuits

     

    Doux fantasme de mes nuits

    (Deuxième version plus courte)

     

    La nuit, je rêve que je me glisse doucement prêt de toi,

    Et sous la clarté de la lune, paisiblement endormie, je te regarde.

    Je devine tes courbes encore enfantines

    Qui me font soulever doucement le drap de satin.

    Il me cachent beaucoup trop de belles choses!

    Tu es ma déesse à la peau d'albâtre au grain fin et satinée!

    Je caresse cette peau douce et tu t'éveilles à mon contact.

    Mes doigts se perdent dans ta chevelure blonde et soyeuse

    Et je respire ton parfum enivrant qui me grise.

    Tu es belle de partout mon amour!

    Tu sembles si fragiles, si attendrissante,

    Que seul l'amour que je te porte peut m'apporter la plénitude.

    Tu es mon doux rêve énigmatique! Ma douce beauté chimérique

    Qui, chaque nuit, m'invite à la retrouver dans les méandres de mon imaginaire,

     Par delà l’immensité d'un songe inaccessible à la réalité.

    N. GHIS. 

    Doux fantasme de mes nuits

    Texte revu et corrigé le 13 Avril 2016

    Doux fantasme de mes nuits

    « Le chant de l’eauMon amour »

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :