• Amours éphémères

    Amours éphémères

    Amours éphémères



    Le temps de nos amours est court! Je ne suis que ton obligé.

    Laisse-moi te féconder puisque c'est l'heure de notre hyménée.

    Emporte-moi vers tes désirs et voile-moi de ta gracieuse volupté

    Afin que je m'enlise en toi et que l'on se connaisse à jamais.

    Je suis ton humble serviteur. Ton faiseur d'amour.

    Celui qui n'est sur cette terre que pour t'apporter la félicité

    En te permettant d'être fécondée afin de perpétrer ton espèce.

    Tu est la sauvage fleur des terres lointaines, la perle des jungles tropicales!

    Et je viens butiner ton délicat calice au couleurs vives et au parfum grisant.

    Avec frénésie et le sens du devoir accomplit, je viens déposer en ton cœur

    Mes hommages de mâles qui ne vit que pour t'apporter la renaissance.

    Je ne suis que l'humble porteur d'amour. Le bel amant d'un jour.

    Je m'en vais disparaître bientôt non sans avoir porté à d'autre fleurs

    La semence pollinisatrice que je transporte sur moi et dont je profite

    Pour, à mon tour, jouir de l'honneur de satisfaire la plus rare de toutes

    Avant de mourir comme il se doit en honorant ton coeur de fleur.

    Après avoir parcouru le monde et vécu le meilleurs de ma vie.

    Et puisque c'est mon lot de laisser à mes descendants,

    Le suprême honneur de renaître un beau jours de printemps,

    Moi le papillon ferait mon éternel retour pour encore te féconder

     La prochaine année. Je suis le beau papillon d'amour!

    Roi parmi les insectes qui perpétuent la vie.

    Puisque c'est là ma destinée après mettre accouplé, avant que de partir,

    Je rendrai mon ultime hommage devant ta parfait beauté

    Qu'en me laissant mourir à tes pieds.

    Amours éphémères

    N. Ghis.

    "La Rose De Janvier"

    Poésie écrite le 06 Novembre 2015

    Amours éphémères

    « Mon amour virtuelEt si l'on ne rêvait plus? »

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Vous devez être connecté pour commenter