• N'écris pas! N'écris plus!

     

    Poésie Fiction

    N'écris pas! N'écris plus!

    N'écris pas! N'écris plus!



    Je suis tristement seule et je voudrais m'éteindre

    Mes pensées sans toi, c'est la nuit sans flambeau.

    J'ai refermé mes bras qui ne peuvent t'atteindre,

    Et frapper à mon cœur, c'est frapper au tombeau.

    N'écris pas! N'écris plus!

    N'apprenons à jamais qu'à mourir à nous-mêmes.

    Ne demande qu'à Dieu... Qu'à toi, si je t'aimais?

    Du fond de ton absence, me dire que tu m'aimes,

    C'est atteindre le ciel sans s'y rendre jamais.

    N'écris pas! N'écris plus!

    Je te crains, Ô faiblesse! J'ai peur de ma mémoire!

    Elle a gardé tes mots qui m'appellent souvent.

    Une chère écriture est un portrait vivant.

    Inutile d'aimer ce qu'on ne peut avoir!

    N'écris pas! N'écris plus!

    N'écris plus ces mots doux que je n'ose pas lire;

    Mais qui sont source vive pour abreuver ma soif.

    Ne montre pas l'eau pure à qui ne peut la boire!

    Mon corps se déshydrate: j'ai peur et je délire

    N'écris pas! N'écris plus!

    Il semble que ta voix se répand sur mon cœur

    Et qu'elle vient brûler à travers mes soupirs,

    Que tes lèvres sur les miennes viennent y mourir

    En laissant leurs empreintes rosées, sur mon cœur.

    N'écris plus! Non! N'écris plus!

    Il faut abandonner, arracher cet amour de nos vies.

    Il est temps encore de pouvoir essayer!

    Bien trop tard, nous nous sommes  connus, aimés.

    Nous n'avons pas le droit. N'écris pas! N'écris plus!

    Ne vivons plus nos rêves en lisant nos écrits.

    N'écris plus!

    Nous ne sommes pas libres. Il faut arrêter çà!

    Heureux ou malheureux, la chose importe peu!

    Si tu m'aime vraiment, il faut en rester là.

    Mieux vaut se résigner, et s'oublier, nous deux.

    Je t'en supplie ! N'écris plus!

    On s'est connu trop tard. Dans ma vie, c'est l'orage.

    Trop attaché à toi, ébranle mon courage:

    C'est trop dur, avoue-le, de couper le cordon

    Pour un amour " mirage " : une trop grande illusion.

    N'écris plus! Je t'en fais supplique.

    Nous vivions un beau rêve, un amour merveilleux!

    Nous n'étions, au jardin de Vénus, que nous deux.

    N'écris pas! N'écris plus, car c'est trop douloureux

    De se dire, et redire encore une fois... Adieu !

    Adieu... Adieu...

    N. GHIS.

     

    N'écris pas! N'écris plus!

    N. Ghis. 2016

    « Le bleu de l'été : toute ma jeunesse.Insouciance »

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 6 Janvier à 08:48

    Un  petit coucou frileux ce matin

     Pour le coup j'ai ressorti mes grandes chaussettes à

    rayures LOL

    Bonne galette des rois.

    Courage à tous ceux qui vont avoir très froid, et une pensée à tous ceux qui vivent dehors!

    Ce texte est magnifique ma  belle

    Les amours impossibles ne sont elles pas les les plus belles?

     Bonne journée malgré tout

    Marjolaine

      • Vendredi 13 Janvier à 18:03

        Coucou Marjolaine, chez nous aussi il fait très froid: Il y a le mistral qui souffle à plus de 80 km /h. je me les gèles! J'ai remis les grandes chaussettes moi aussi. Reste bien au chaud mon amie!

        Bonne soirée à toi! Gros bisous, Ghis.

    2
    Vendredi 6 Janvier à 23:28

    Coucou ma jolie Ghis. Un immense merci pour ton message sur mon blog et pour cette adorable elfe déposée. J'espère que tu vas bien et que tout avance comme tu le veux pour ton roman. Suis pas trop en forme ces jours-ci alors je passe souvent en coup de vent et je ne laisse pas des commentaires partout. Je viens de lire ce très beau texte. Comme il est triste et poignant. Mais comment fais tu pour sortir ce genre de choses??? Vraiment Bravo. Je te souhaite une douce nuit. Gros bisous d'amitié de Kannelia.

      • Vendredi 13 Janvier à 18:06

        Je suis heureuse, chère kannelia, de te voir sur mon espace!

        Merci ma douce amie pour ta gentille visite. Oui, ça peut aller. Gros bisous. Ghis.

         

         

    3
    Vendredi 13 Janvier à 17:46

    coucou Gigi comme il est beau ce texte un peut triste mais tellement beau oui ou vas tu chercher tout cela

    c est superbe , tu vas bien le temps est bien moche

    je suis juste sortie pour quelques courses , je reste au chaud avec Tom

    bonne soire mon amie

    bisous Elyci

     

    Douce Soirée

      • Vendredi 13 Janvier à 18:14

        Bonsoir ma douce amie. Merci pour  toutes tes gentilles visites.  Pour ce que tu me dis plus haut, je ne sais pas? Ça sort comme ça. Je me mets souvent à la place de personnes, dans la situation de gens qui s'aiment et qui ne peuvent pas s'aimer pour une raison ou pour une autre comme celle expliquée dans cette poésie. Il y a bien des personnes qui doivent virent de telle situation sur la planète? LOL! en tous cas, ce n'est pas moi! hi!hi!hi! Gros bisous, Ghis.

         

    4
    Dimanche 15 Janvier à 15:43

    Bonjour Douce Ghislaine, un immense merci pour ton gentil commentaire sur mon blog

    et pour cette merveilleuse cheminée déposée pour réchauffer le temps.

    J'espère que tu vas bien et que tout avance comme tu le souhaites.

    J'ai bien profité de cette petite balade dans ton jardin poétique.

    Vraiment Bravo, t'as ce style bien à toi, et j'espère que tu le garderas longtemps.

    Je te souhaite de tout cœur que ça marche et surtout de ne jamais manquer d'inspiration ...

    Je te souhaite vraiment tout le bonheur dont tu puisses rêver.

    C'est avec plaisir que je reviendrais sur ton blog

    Gros Bisous

    hamdibey

    rose

      • Dimanche 15 Janvier à 16:20

        Bonsoir mon ami de longue date,hamdibey

        D'après ton pseudo, je ne sais pas si j'ai à faire à un monsieur ou bien une dame et ça m'est difficile de t'écrire au masculin ou au féminin. Puisque je vois "un chat botté", je pense que j'ai à  faire à un monsieur, mais je n'en suis pas certaine, d'ou mon hésitation à pouvoir te nommer. LOL! C'est délicat pour accorder les verbes, les phrases, ( féminin-masculin ).

        Je te remercie pour ton gentil message. Il me touche beaucoup et je suis heureuse que mes écrits te plaisent! C'est là mon but: séduire les personnes par ma poésie qui est polyvalente: c'est à dire que je peux écrire en me mettant dans le cœur d'un homme ou bien dans le cœur d'une femme. Je me promène dans mon imaginaire et m'invente des romances que je traduis en forme de poèmes. Tu sais, j'ai commencé très jeune à écrire, et je n'ai pas eu souvent le syndrome de la page blanche: peut-être parce que je ne suis pas tenu à faire du rendement. J'ai deux romans en route: l'un est finit et prêt à être envoyé à l'éditeur, et l'autre est en court... J'espère te revoir un jour sur mes pages en promeneur ?... encore une fois, un grand merci pour avoir été si prompte à me répondre. Je suis heureuse d'avoir ton avis sur ce que je fais! Amicalement, Ghislaine.

         



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :