• Le poète et sa muse

     

     

    Le poète et sa muse

     

    Il garde un doux secret bien caché en son cœur,

    Rêve d'un jour, d'une nuit, d'un jardin secret

    Ou dorment ses pensées pareilles aux jolies fleurs

    Qui poussent en son ennui à travers ses regret.

     

    Il était une foi une muse en émoi

    Qui cherchait le poète pour lui conter sa foi,

    Lui redonner l'envie de chanter les louanges

    De l'amour éternel qui fait chanter les anges.

     

    Elle lui donna tant que ses mots s'envolèrent,

    Coulant comme des notes accordées à sa lyre,

    Emportés par le vent léger de ses délires

    Qui, jusqu'à elle, en des vers délirants se posèrent.

     

    Dans la brise parfumé' d'un soir de printemps,

    Vénus en cet instant désire le poète,
    Mais sa muse
    est la seule qu'il cherche dans sa quête

    L'inspiration lui vient de son merveilleux chant.

     

    Heureux il se soumet à cet accouchement

    De tous les mots choisit que lui souffle sa muse.

    Il en est amoureux et souffre en même temps

    De cet éloignement qui fait que ses mot s'usent.

     

    Mais sa muse dans l'ombre veille à ses attentes.

    Elle accorde au zéphyr le sens de ses pensées

    Pour souffler au poète les mots apprivoisés

    Qui sauront l'inspirer et la rendre présente.


    Dans la brise embaumé' de ce soir de printemps,

    Le poète amoureux lui chante ses louanges

    Et la belle répond, muse parmi les anges,

    Messagère d'amour, elle est de tous les temps.

     

    N. Ghis. Texte écrit le 19 Mai 2010 

     

    sceau copyright 

     

      

    Le poète et sa muse 

    jean phi (site web) Le 15/09/2009

    Ton blog est très beau, j'aime la poésie, surtout l'écrire, chez toi j'en ai lu deux pour l'instant car j'aime lire et j'ai apprécier les mots, les comprendre et bien sur comprendre l'auteur et entré en lui, vivre avec ses souffrances, ces joies, ces peines,ect....j'aime ta poésie, continue car si t'arrête tu va me décevoir MAGNIFIQUE BISOUS JP

    Le poète et sa muse 

    « Mon amour virtuelLa musique des mots »

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 19 Septembre 2016 à 10:19

    Quel joli poème tu as écris ! Romantique à souhait.J'ai adoré !

    Bravo ma petite Ghislaine, tu as une plume en or.Merci de nous en faire profiter ! cool

    Gros bisous et amitié de Florence  

    2
    Lundi 19 Septembre 2016 à 21:10

    Coucou ça ma douce Roses tu et vraiment tres tres gentille 

    tes poème sous sublime tu a un Talent 

    passe une agréable soirée plein de gros bisous d'amitié 

    ta Tite amie qui t'aime beaucoup ...Dette....

    (je viens d'être opérée du dos grosse opération)

      • Mardi 20 Septembre 2016 à 10:56

        Oh! Ma pauvre! Tu es donc en convalescence? Est-ce que tu vas un peu mieux? Je ne savais pas car j'au aussi des hauts et des bas avec ma santé. De plus, j'ai entre pris de refaire tous mes blogs et en plus, j'ai remis au goût du jour un ancien roman qui n'a pas été prit par es éditeurs. Plutôt que de dormir dans un carton, je le mets sur mon premier blog qui s'appelle "Le mystère de-l'étang-aux-Ormes" si tu as envie et que tu peux, vas le lire: ça te distraira. Je te fais un gros bisous et te dis à plus tard. Ton amie Ghis.

    3
    Dimanche 25 Septembre 2016 à 10:32

    Bonjour Ghis

     

    Je débute ce dimanche avec ce poème délicat et bien agréable à lire.

    Au plaisir de rencontrer à nouveau ta plume si légère.

    Amicalement.

    Léa

     

      • Lundi 31 Juillet à 10:56

        Le blog de N. Ghis. 

        Dimanche 25 Septembre 2016 à 10:53    

         

         Éditer

        Bonjour Léa et merci pour ton passage sur mon blog poésie. J’espère te revoir rien que pour te promener dans mon jardin fleurit de mille mots aux saveurs et senteurs délicates comme le sont les parfums multiples que les roses dégagent. Amicalement, N. GHIS.

      • Lundi 31 Juillet à 10:58

        Le blog de N. Ghis. 

        Dimanche 25 Septembre 2016 à 11:26  

         

         Éditer

        Bonjour et Merci beaucoup Elyci pour ton gentil compliment. Je suis heureuse que tu trouve de beaux poèmes sur ce blog et en plus, qu'ils te plaisent à lire.

        Je te souhaite un très beau dimanche! Amitié, Ghis.

    4
    Dimanche 25 Septembre 2016 à 11:20

    bonjour gigi quel beau poéme, la muse pour les peintres comme pour les poetes

    bon dimanche bisous

    elyci

    5
    Dimanche 25 Septembre 2016 à 14:16

    Bonjour Ghis. Que de délicatesse dans ce joli poème. J'aime la douce mélodie qu'il dégage. Tu as vraiment l'art de manier les mots. Bon dimanche et gros bisous à toi mon amie... Kannelia.

    6
    Dimanche 1er Janvier à 11:47

    Très bel écrit poétique 

    Bravo ! 

     

    Marc

    7
    Dimanche 1er Janvier à 12:12

    c est sous ce beau poeme que j'adore que je viens te souhaiter une belle année

    ma douce Gigi

    une belle anée pleinde de bonheur, de joie et une bonne santé surtout

    et notre amitié qui continue a travers ces blogs superbes

    je t embrasses tres fort

    Elyci ( je vais ouvrir un blog gothique romantique en janvier voila les news ma Gigi )

    de gros bisous Elyci

     

    8
    Lundi 24 Avril à 18:46

    Magnifique poème !

    Floraison de l'amour aux rimes bourgeonnant...

    Il aura vécu ce que vivent les roses.

    9
    Jeudi 11 Mai à 17:37

    Bonjour Amie lointaine !

    Je dis cela car il y a un moment que je ne suis pas venue. La vie nous impose, parfois, des blessures et des aléas qui font que l'on perd un peu le contact. Je viens de relire les deux poésies ci-dessus, qui parlent de l'Amour et de la Musez. Tu écris bien, avec des mots simples, mais le principal n'est-il pas que le poème traduise les sentiments et les émotions que l'on ressent ? Et les partager avec les autres ? Le monde n'est pas beau, certes, mais les quelques personnes qui apprécient, sont notre meilleure récompense. En ce moment, ma Muse est partie folâtrer ailleurs et les images priment sur les écrits.

    J'ai des problèmes avec eklablog, en ce qui concerne le téléchargement de mes images, si bien que, pour le moment, je ne peux l'alimenter. J'ai fait quelques billets d'avance, mais ils vont vite s'épuiser... Et puis, le technique et moi... !!!  la plateforme essaye de m'aider, on a essayé pas mal de choses, mais, pour le moment, rien de nouveau. Je désespère un peu, car ce blog est, pour moi, une passerelle et un jardin de partage et d'amitié. Et on ne vois pas, pour le moment, où cela bloque.

    Je t'espère en excellente santé. Ton blog a des couleurs très tendres et il est très élégant.

    A bientôt donc, mon Amie. Je t'embrasse. Coryphee

     

      • Jeudi 11 Mai à 19:31

        Ça me fait peine de te savoir dans les ennuies.

        C'est vrai que cela faisait un moment que je ne te voyais plus;

        mais comme les personnes vont et viennent...

        Je te remercie pour cette visite impromptue qui me fait très plaisir.

        Avec toute mon amitié, Ghislaine.

    10
    Vendredi 9 Juin à 09:34

    la muse s'amuse avec le poete qui pour elle

    va creer ses oeuvres les plus belles

    11
    Mercredi 27 Septembre à 19:10

    Bonsoir chère Ghislaine,

    Le poète et sa muse vivent un amour hors du temps 

    que lui envient même les anges.

    Ton poème est vraiment très beau, romantique, plein de douceur et de tendresse.

    Merci pour cette belle lecture qui adoucit mes instants :).

    Gros bisous,

    Martine

    12
    Jeudi 28 Septembre à 11:16

    Cher Sérénita,

    Je ne sais comment ça se faufile dans ma tête? Tout à coup, une idée me vient, elle mûrit petit à petit, puis s'impose et les mots se présentent à mon esprit assez facilement. Je ne saurais expliquer plus avant le phénomène ? Je suis heureuse que cette poésie t'ai plu ! Amitié, Ghislaine.

      • Jeudi 28 Septembre à 12:31

        Je te comprends. C'est pareil pour moi wink2.

        Bisous



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :