• L'horloge du temps : tic-tac- tic-tac.

     

    « Ô ! Temps! Ô ! Vieillesse ennemie! »

    Tic Tac Tic Tac

    Tout à la joie d'une naissance,

    Que déjà, nous sommes sous l'emprise du temps...

     

    Temps

     

    Temps !

    Que fais-tu de ma jeunesse ?...

      

    A peine nouveau né que déjà les heures s'usent.
    Sans nous en rendre compte nous avons vingt ans.
    Se fichant bien de l'âge  jeunesse  s'amuse,
    Cependant que l'on joue, tourne la roue du temps.


    L'innocence s'enfuit, sans bruit, à tire d'ailes.
    Inéluctablement, nos vies comptent les ans.
    Invincible on se sens et les femmes sont belles!
    On profite et l'on vit tout en prenant son temps.


    Que nous importe l'âge sonnant nos quarante ans!
    On fait encore partie de cette belle jeunesse!
    Déjà nos traits se fanent et les rides nous stressent
    Quand l'horloge du temps marque nos cinquante ans.


    Ne nous résignant pas à cette heure fatale,
    Les crèmes salvatrices cachent nos cheveux blancs.
    Mais les rides et ridules sur notre peau s'installent:
    Ce que nous laissons faire à nos corps défendant.


    Plus nos rides se creusent faisant fuir nos printemps,
    Moins nous avons envie de fêter soixante ans.
    Nos projets, nos envies, nos rêves et nos pensées,
    Sont encore bien présents en nos cœurs affolés.


    La femme se veut jeune; mais elle voit sont automne
    S'avancer, lentement, pour ne pas lui faire peur.
    L'été qui réchauffait son corps, point ne demeure
    Et sa peau se flétrie et son teint devient morne.


    " — Sont-ce mes cheveux blonds qui sont devenues blancs,
    Ces rides et ces sillons qui creusent mon visage
    Ou ma vie qui s'enfuit sur les ailes du vent
    En provoquant ma peur de faire enfin mon âge?


    Laissez-moi, mes enfants. Mon hiver est venu.
    Je vais donc vous quitter car, pour moi, sonne l'heure.
    Je ne veux pas de pleurs, de larmes ni de fleurs.
    Je ne veux que dormir. Déjà, je ne suis plus ".

     

    N. GHIS.

     

    Photo de La main et la plume. 

    Texte écrit en Octobre 2009

     Que fais-tu de ma jeunesse?

     

    Koyolite Tseila (site web) Le 15/03/2010

    Chère Ghis,

    Graphiquement, votre site est très plaisant, très agréable. Et quel bonheur de découvrir vos rubriques et vos textes! Vous avez une bien belle plume! Félicitations! J'ai également été très touchée en apprenant ce qu'il vous était arrivé dans votre petite enfance. J'espère vraiment que vous arrivez à vivre sans que votre passé vous perturbe à présent?...
    Encore bravo : votre site est une oasis de douceur et de poésie au milieu de mon quotidien.

    Bonne continuation et au plaisir, Koyolite Tseila

     

    sceau copyright 

     

      

    Temps

    « Il pleut sur ma vieProverbes -11- »

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 23 Décembre 2016 à 11:25

    Bonjour Ghis,

    J'aime beaucoup ce poème car il est le reflet de la vie et c'est vrai qu'entre les deux berceaux de notre vie, le temps passe très vite!

    Tous les poètes écrivent un jour sur la vie et la mort car les deux resteront à tout jamais un mystère pour l'esprit d'un être!!!

    Merci pour votre passage et pour vos mots, mais j'ai un peu délaissé les blogs et surtout mon blog depuis le mois de juillet dernier et je viens que très rarement.....

    La vie, et surtout le temps nous pousse....

    Merci encore,

    Je vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année et une belle année 2017 avec la santé en priorité car elle reste le moteur de l'esprit.

    Bises Ghis et à très bientôt.

    Patricia

      • Vendredi 23 Décembre 2016 à 12:14

        Merci pour votre gentil message, Patricia. La santé: ça va à peut près, sauf que je ne peux plus sortir de chez moi : je ne peux donc plus conduire, car je fais des malaises vagaux qui interviennent à l’improviste. Mais il y a des choses pires dans la vie que ma petite personne! Beaucoup de misère et en particulier, je pense à tous ceux qui ont perdu cet été jusqu'à 4 membres de leur famille et qui n'ont certainement pas envie de fêter noël et jour de l'an. Tous les jours, nous subissons des attaques de fanatiques et les pauvres gens qui meurent alors que leur heure n'avait pas encore sonné, et bien je me dis que je n'ai pas à me plaindre : Il y a des personnes plus malades et plus malheureuses que moi. Je me taie j’aménage mon temps de façon à être en harmonie avec moi-même... et j’écris.

        Bonne fête de noël, Patricia, et bonne fête de fin d’année!

         

        Amicalement, Ghislaine.

    2
    Mercredi 28 Décembre 2016 à 16:55

    Coucou  mon amie

    "oh temps suspend ton vol

    et vous heures propices suspendez votre cours"

    Figure  toi que ce Noel ma petite fille de 13 ans me regardait et je lui demande pourquoi?

    J'aurais mieux fait de me taire, elle me répond

    "tu sais mamie tu es un peu froissée, mais si on tire un peu sur  les tempes

    tu fais plus jeune"

    Et vlan , mamie prends ça!

    Ah jeunesse quand tu nous fuis.

    Je te souhaite une bonne soirée ma douce

    Un bisou

    Marjolaine

     

      • Jeudi 29 Décembre 2016 à 10:19

        Et vlan! prends ça dans les dents! Ah! les gamins! Tu m'a fais rire lorsque j'ai lu ton message. LOL! Les enfants sont toujours "brut de chez brut".

         

        Bonne journée chère Marjolaine, et merci pour ton aimable passage. Bisous. Ghis.

    3
    Jeudi 29 Décembre 2016 à 18:02

    Coucou ma très chère Ghis. Je te sais très occupée par la relecture de ton roman pour l'éditeur, et ça c'est un sacré boulot!! Bon courage et j'espère que tu en vois le bout :) Superbe ce texte. Et oui, il est impitoyable ce temps qui passe et qui nous amène inévitablement vers un ailleurs que nous voudrions retarder le plus longtemps que possible yes Mais c'est le cycle de la vie... et nous devons nous y faire. Mais pour l'instant, ne laissons pas la place à la mélancolie. Il y a encore des fêtes qui approchent et profitons de l'instant. Je te souhaite une belle soirée. Gros bisous. Amicalement, Kannelia.

    4
    Vendredi 30 Décembre 2016 à 17:32

    coucou Gigi j adore ce poeme , tellement vrai et je ris de ce qu a ecrti Marjolaine et oui les enfants ou les petits enfants ne nous font pas de cadeaux des fois mdr

    ou sont nos 20 ans pff le temps passe si vite

    je t embrasse ma douce bonne fin d année je reviendrais pour la bonne année

    bisous elyci



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :