• Juste un rayon de lune

     

    Juste un rayon de lune

    Sur ce blog, vous ne trouverez que des poésies.

    Les textes de chanson  sont sur le blog :

    "  Poésies en musique "

    Juste un rayon de lune

     

    Juste un rayon de lune

     

    Juste un rayon de lune


    Elle s'est offerte à lui, amoureuse éperdue,

    Ignorant la prudence mère de la vertu,

    Elle s'est offerte à lui sans réfléchir à elle

    Espérant un amour qu'elle voulait éternel.


    Sa nudité cachée sous le drap éclairé,

    Elle repense à celui qui trahit son amour.

    Que peut-elle espérer de promesses fracturées ?

    Les souvenirs sont là pour y penser toujours.

     

    Juste un rayon de lune éclaire le lit blanc

    Et caresse les draps où sa pensé la tord.

    Ils avaient rendez-vous au jardin sur le banc,

    Mais il n'est pas venu, nourrissant son remord.


    Le reproche en son cœur elle pleur
    e sa défaite.

    Il était amoureux, il désirait son corps.

    Elle le croyait sincère, pour elle c'était un fait.

    Il ne faut jamais croire aux futiles accords !

     

    Son bonheur n'est plus là, à porté de sa main ! 

    Elle avait cru, pourtant, le frôler de ses doigts

    Mais l'amour, comm' la vie, se fiche bien des lois !

    Il va, il vient, s'ennuie, pour fuir un beau matin.

     

    C'est dans son infortune  qu'elle respire les draps

    Où l'odeur de son corps, mêlé à son parfum,

    La mettent en souffrance et dans tous ses états.

    Elle n'est pas encore prête à penser à demain.

     

    S'enfermant sur elle-même, elle pleure et se morfond,

    Se complaisant dans une attente qui lui fait mal.

    Penser à lui, lui donne encor’ cette illusion

    Que tout n’est pas perdu, pour une erreur fatale.

     

    Et ne veut pas penser à cette déceptions

    Qui nourrit sa souffrance, autant que ses démons,

    Le téléphone portable à porté de sa voix,

    Elle attend un appel qui ne sonnera pas.

     

    N. Ghis.

     Photo de La main et la plume.

    Texte écrit le 18 Mai 2010

    La Rose De Janvier 2016.

    Juste un rayon de lune

    « Le pont MirabeauLe bleu de l'été : toute ma jeunesse. »

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 2 Mai à 20:41

    Hello Ghislaine

    Je suis heureux de te poser un commentaire sur ce beau texte où l'amour est une fois de plus évoqué.

    Comme je suis un éternel optimiste, j'aurais aimé une autre chute, une suite heureuse de l'histoire, hihihi

    Ils furent heureux et eurent beaucoup d'enfants, hihihi

    Amitiés

    Jo

     

    2
    Samedi 6 Mai à 11:55

    bien triste realité de certaines amours d'une nuit ou d'une semaine

    et c'est souvent un "au revoir"

    parfois le peu que l'on a eu est éternellement dans nos memoires et on a mal

      • Dimanche 7 Mai à 19:30

        C'est tellement vrai ! Et c'est pour cette raison que j'ai eu cette inspiration afin de mettre en garde les jeunes femmes qui s'amourachent trop vite et qui le regrettent ensuite, ce qui ne les empêchent pas de souffrir...



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :