• Et si l'on ne rêvait plus.

     

    Et si l'on ne rêvait plus.

     

    Et si l'on ne rêvait plus



    Nous avons tous besoin de rêver! Rêver: c'est le sel de la vie!

    Rêver éveillé, c'est l'esprit qui se libère de ses entraves.

    C'est lui permettre de s'évader et oublier pour un temps ses peines.

    Rêver éveillé, c'est s'éloigner de la réalité et côtoyer l'irréalité.

    Rêver éveillé, c'est vraiment frôler l'irréalisable.

    Rêver éveillé, c'est se perdre dans l'infini.

    C'est avoir un jardin secret ou se réfugier.

    Rêver éveillé, c'est avoir un idéal à sois.

    C'est donner libre court à ses pensées sans en ressentir les méfaits.

    C'est savoir se jouer de ce qu'est notre vie si décevante soit-elle.

    Rêver éveillé, c'est se complaire dans ses fantasmes.

    Rêver éveillé, même trop, même mal, c'est un besoin vital.

    C'est se construire une virtualité pour atteindre sa propre réalité.

    C'est garder quelque part une âme d'enfant.

    S'évader de cette existence que l'on aurait voulu autre.

    La vie ne fait que ce qu'elle veut; mais nos rêves sont à nous!

    L'homme ne fait que ce qu'il peut selon le destin qui lui est attribué;

    Mais ses rêves le font grandir si son âme est généreuse.

    Il ne nous reste que le rêve pour nous sentir plus heureux.

    Il ne nous reste que le rêve pour toucher la voûte des cieux.

    Rêver éveillé, c'est atteindre l'inaccessible étoile.

    Si l'homme ne rêve plus, la vie n'a plus lieux d'être!

    Il n'y a plus rien de réalisable sans le rêve...


    N. Ghis.  

    Et si l'on ne rêvait plus.

    Texte écrit en 2005

     

    « Hymne à la roseJe voudrais te dire »

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Vous devez être connecté pour commenter