• Déclaration : souvenir de jeunesse

     

    Souvenir de jeunesse

    Résultat de recherche d'images pour "Images gratuite de jeunes ados filles et garçons qui s'embrassent Gifs" 

     

    Déclaration

     

    Comme les pins qui brillent ou la rosée

    Qui recouvre les fleurs au matin,

    Et qui forme la fente perlée

    Qui glisse lentement et si bien :

     

    Une larme des tes yeux est née

    Pour briller encore un instants

    Avant de glisser lentement

    Sur ta joue douce à embraser.

     

    Comme les vers arbustes des campagnes

    Qui se dessinent à peine sur l’horizon

    Tu te courbes avec charmes

    Pour m’offrir des mélodies sans nom.

     

    Et comme les cailloux blanc des ruisseaux

    Écoutent le chant cristallin de l’eau

    Je gouttait avec délice les tendres échos

    De ton amour amour qui m’est si cher.

     

    Jean-Claude Lefebvre  1963

      

     

    Hier, en rangeant des  papiers de poésies très anciennes. J’ai retrouvé parmi des feuilles de vieux cahiers à spirales  jaunit par le temps, datant de 1963, un poème de Jean-Claude : mon premier amour de jeunesse. A cette époque, j’avais 15 ans : lui en avait 17.

    Avec une vie mouvementée comme celle que j'ai eu jusqu'à mes vingt ans, je ne croyais pas retrouver ce poème un jour. Le redécouvrir m'a  surprise et m'a rappelé ce beau jeune homme dont j'étais follement amoureuse.

    J'ai retranscris  son poème ici car  après de si longues années, avoir de nouveau cette poésie innocente entre les mains, arrive encore  à me  toucher, et ne pas en fixer définitivement le texte sur mon blog serait nier ma première histoire d'amour que dans un fond de ma mémoire, je n'ai jamais oublié. Qu'est t-il devenu ? Il a fait sa vie, j'ai fais la mienne, et j'espère pour lui qu'elle a été heureuse comme je le suis avec mon mari Jean-Michel. S'il a vécu, Il aurait aujourd'hui 72 ans.

    Nous étions sages à notre époque. nous nous touchions que du bout des yeux… et du bout des lèvres aussi... mais ce que nous ressentions était fort et nos baisers gagnaient en intensité sans pour autant toucher aux interdits.  Ce poème me rappelle tellement de choses de mes années de liberté qui n'ont pas été si nombreuses ! Cette poésie maladroite est né spontanément de son cœur (avec des petites fautes d'orthographe), traduisant ce qu’il ressentait pour moi. 

    Nous nous sommes aimés plusieurs mois, puis nous avons été séparés par la vie. Il m'est arrivé pendant longtemps de retrouver, dans mes rêves, Jean-Claude au détour d'une rue, de se reconnaître et de prendre des nouvelles de nos vies respectives, installés à la terrasse d'un café. Nous étions encore jeunes et nous cherchions à savoir, l'un, l'autre, ce que nous étions devenu. Étions-nous mariés ? Avions-nous des enfants ? Étions-nous heureux ? Puis le rêve s'effaçais sans avoir eu vraiment la réponse à nos questions. Un regret, pour moi, de ne jamais avoir pu donner une fin à notre histoire et à chaque fois, ce pincement au cœur...Les premières amours qui se terminent subitement, sans raison font très mal ! 

    N. Ghis

    Un premier amour ne s'oublie jamais...

     

    Résultat de recherche d'images pour "Barres de séparation bleues"

    Un premier amour  d'Isabelle Isabelle Aubret

     

     

      Résultat de recherche d'images pour "Barres de séparation bleues"

     

    « La vie, la mort.Amour et déraison »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 4 Septembre 2017 à 20:24

    Hello Ghislaine

    Bravo pour ce très beau poème.

    Quoi de plus terrible qu'un amour contrarié, cela détruit parfois des vies.

    Le condor à quinze ans était déjà un petit polisson, hihihi

    Mais après les études il y avait ce sacré service militaire obligatoire et lorsque nous revenions notre belle

    avait convolé avec un autre, hihihi

    C'était courant à cette époque.

    Gros bisous

    Jo

      • Mardi 5 Septembre 2017 à 11:55

        Merci Jo pour ton gentil message.

        Ce poème n'est pas de moi.Tu as lu le résumé en dessous.

        Voici un souvenir que j'ai toujours gardé au fond de moi. J-M connais ma vie de A jusqu'à Z.

        N.G

    2
    Mardi 5 Septembre 2017 à 09:30

    Bonjour

    le cœur amoureux donne de belles créations poetiques

    et cette poesie accompagnée de la chanson d'Isabelle Aubret c'est bien beau

     

     

      • Mardi 5 Septembre 2017 à 11:49

        Merci Philippe.

        Si Jean-Claude savait que j'ai toujours son poème ? Mais peut-être n'est-il  plus de ce monde depuis déjà longtemps ? Nous avons été séparé si vite et sans un adieu... S'il est encore de ce monde, il a aujourd'hui 72 ans.

    3
    Vendredi 8 Septembre 2017 à 10:39

    Bonjour Ghis, merci de votre gentille visite, cela m' a fait plaisir.

    Vous-même faites de très belles choses et vos sites sont magnifiques

    *Semaine & WE* 1.

      • Mercredi 13 Septembre 2017 à 18:21

        Bonsoir Sellena,

        Je ne suis plus trop sur mes blogs en ce  moment pour des raisons personnelles. J'espère revenir régulièrement bientôt. Bien amicalement, Ghislaine.

    4
    Vendredi 15 Septembre 2017 à 02:59

    fleur

    Bonsoir,

    C'est gentil de passer chez moi mais un petit commentaire fait toujours plaisir...Superbe ce poème et très touchant. Bon weekend et prend bien soin de toi. Bisous.

    5
    Vendredi 15 Septembre 2017 à 14:37

    fleur

    Bonjour Ghislaine,

    Me revoilà dans ton bel univers de poésie pour te remercier de ton beau commentaire et aussi très touchant. Je suis désolé mais je comprend très bien...je suis atteinte de fibromyalgie et d'arthrose chronique alors je connais de manquer de moral ma douce amie. Je t'envoie que du positif et mes pensées sont avec toi . Prend bien soin de toi. Je t'envoie une envolée de bisous et de câlins.

      • Vendredi 15 Septembre 2017 à 18:59

        Tu es adorable et merci de ne pas me tenir rigueur de mon maque de politesse bien involontaire. En ce moment, comme je te l'ai expliqué, je ne suis pas très en forme moralement. Moi aussi je te fais de gros bisous sincères. Je suis très touchée par ton gentil message. Bonne soirée et toute ma gratitude pour ton soutient. Ghislaine.

         

        Image trouvée sur le net. si elle te plaît, je te la poserai sur ton blog.

         

    6
    Vendredi 15 Septembre 2017 à 20:44

    Coucou Ghislaine 

    Il y a bien une chanson qui disait "un premier amour ne s'oublie jamais ..."

    Avec les années  bien sur qu' il est perçu  différemment  , on le sublime souvent  et on le regarde    aujourd'hui  avec une infinie tendresse.

    Le film se déroule à l'envers ....et les émotions remontent 

    Gros bisous Ghislaine 

    Nicole

     

      • Samedi 16 Septembre 2017 à 11:42

        Oui... Les souvenirs remontent et nous donnent un coup au morale... que de temps passé ! Ghis.

      • Lundi 18 Septembre 2017 à 11:23

        Bonjour ma chère Nicole,

        Je l'ai mise en bas du texte anecdotique. Tu ne l'as pas vue ?

        Elle dit tellement bien ce qu'elle veut dire !

        Gros bisous, Ghis.

    7
    Samedi 16 Septembre 2017 à 11:45

    Coucou Ghislaine,

    Belle déclaration et ton commentaire est touchant,

    tu as raison le premier on ne l' oubli pas,

    mais le suivant est encore plus fort et plus aboutit, construit...

    Chacun vit son chemin différemment avec ces frasques

    de bon et de mauvais moments,

    prends bien soin de toi,

    la santé est essentielle

    Bises

    8
    Lundi 18 Septembre 2017 à 00:08

    bateau

    Un tout petit coucou ma chère Ghislaine pour te souhaiter une bonne semaine en espérant que tu as retrouvé le sourire. Prend bien soin de toi. Bisous.

      • Lundi 18 Septembre 2017 à 11:31

        Pas encore, Line.

        Je réponds à mes amis(es), mais je n'écrie plus car le cœur et l'âme qui sont le moteur de l'inspiration ne fonctionnent plus avec autant d'envie qu'avant. Oh ! ça va revenir car j'écris depuis mon plus jeune âge. mais il faut que ce passage à vide s'estompe...

        Quand le morale ne vas pas, rien ne vas ! Passe une très bonne semaine toi aussi en espérant que ton arthrose et ta fibromyalgie te fiche un peu la paix ? Bisous, Ghis.

    9
    Lundi 18 Septembre 2017 à 12:26

    Coucou Ghislaine 

    h je suis désolée je ne l'avais pas vu ... j'ai parfois du mal à lire les petites lettres pourtant j'ai mes lunettes sur le nez . 

    Je te fais des gros bisous 

    Nicole 

      • Lundi 18 Septembre 2017 à 13:01

        Je sais : pas mal de personnes me le disent; mais ce n'ai pas moi qui ai mis cette écriture et je suis désolée que tu ai du mal à lire. Je ne sais pas faire le changement pour améliorer la grosseur des lettres.

        Gros bisous à toi aussi Chère Nicole.

    10
    Lundi 18 Septembre 2017 à 19:40

    femme

    Me revoilà ma belle et gentille Ghislaine car ton message ma fait vraiment très plaisir. Je suis de tout coeur avec toi et tout ça est sincère. J'ai tellement aimé ton image que tu as déposée sur mon blog qu'elle est dans "cadeau de mes ami(es)." Car vois tu j'adore le rouge....Je te souhaite que le moral revient le plus vite possible car je sais que tu es une personne adorable et vraie. Je viens de constater que tu me répondais sur ton blog hum...je ne recevais pas. J'ai mis ton blog dans mes favoris. Peut être que maintenant j'aurai tes réponses. Prend bien soin de toi ma belle amie. Je t'embrasse très fort. Et à très bientôt.

    11
    Vendredi 22 Septembre 2017 à 15:42

    santé

    Bonjour Ghislaine,

    Comment vas tu aujourd'hui...ce weekend chez moi il annonce une canicule 19 degrés. Depuis 3 semaines il fait un temps magnifique. Pourtant l'automne est à nos portes. J'adore cette saison avec toutes ses belles couleurs. Un grand merci pour cette magnifique image que tu as déposé sur mon blog. Elle est vraiment très belle. J'espère que tu passeras un excellent weekend avec beaucoup d'amour autour de toi. Prend bien soin de toi ma belle Ghislaine. Gros bisous.

      • Vendredi 22 Septembre 2017 à 18:05

        Merci à toi pour ce petit mot gentil. Mon week-end sera banale. Par contre, toi, passe un très bon repos . Amicalement, Ghis.

    12
    Samedi 23 Septembre 2017 à 10:17

    Bonjour Ghislaine,

    Les amours de jeunesse sont souvent intenses et laissent des traces longtemps après dans nos cœurs.

    Nous y repensons avec nostalgie et c'est bien normal. C'est un peu de nous qui s'est en allé avec elles.

    Merci pour le partage de ce joli poème si touchant.

    Bon week-end à toi.

    Bisous,

    Sérénita

    13
    Lundi 25 Septembre 2017 à 15:39

    fleur

    Bonjour ma belle Ghislaine,

    Un grand merci pour tes charmantes visites. Toujours un plaisir. Une belle semaine avec beaucoup d'amour et de tendresse. Prend bien soin de toi. Une envolée de bisous et de câlins pour toi.

    Ps: Excuse de ne pas t'écrire davantage cause beaucoup de douleur dû à cette humidité chez moi.

      • Lundi 25 Septembre 2017 à 17:32

        Je suis dans le même état que toi Mon arthrose ne lâche pas mes genoux et toutes mes articulations. Principalement mes mains ou la ris-arthrose sévit. Je ne me sert que du majeur de la main gauche pour taper les touches, et de la main droite, sauf le pouce, pour terminer ce que j'écrie. je suis en pleine crise pour mes mains.



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :